Origine de la communication gestuelle

Long travail des chercheurs

Aux Etats-Unis, dès la fin des années 1970, Joseph Garcia, spécialiste de la langue des signes américaine, observe que les enfants de ses amis sourds commencent à communiquer à l’aide des signes vers l’âge de 8-9 mois. Intéressé, il décide d’approfondir ce constat et en fait le sujet de sa thèse. Il démontre que les enfants qui évoluent dans des familles, dont au moins un des parents est sourd et pratique la langue des signes, communiquent bien plus vite que les enfants issus de famille entendante. Joseph Garcia a été le premier à proposer, au grand public, la communication gestuelle pour les enfants entendants.

Ce que les recherches suivantes nous apprendront, entre autres celles de Linda Acredo et Susan Goodwyn, c’est que non seulement tous les enfants utilisent spontanément des gestes, qui parfois sot propres qu’à eux-mêmes, pour signaler leurs besoins mais également pour signifier des objets, ce qui représente un degré supérieur d’abstraction ( inspirer comme si on sentait le parfum d’une fleur pour dire « fleur ». Les deux américaines prouveront également que , contrairement aux craintes de certains parents et professionnels, l’utilisation des signes en soutien des mots favorise l’apprentissage du langage parlé, les enfants « signant » ayant un meilleur vocabulaire oral avant 24 mois que les autres. (…) En étant capable de  communiquer à leurs parents leurs intérêts, les enfants orientent les échanges vers les domaines dans lesquels ils seront plus motivés à apprendre. (La Liberté, 7 mai 2019 AML)

La communication gestuelle repose sur l’utilisation des signes de la langue des signes française (LSF). Durant les ateliers pour les bébés, nous n’utilisons que quelques signes clés de la LSF. Pour que les enfants puissent les reproduire facilement, ils sont parfois simplifiés mais toujours validés par une personne sourde.